L'ORIGINE ET L'HISTOIRE DE LA SÉRIE SPILITIQUE D'ERQUY (Côtes du Nord). Arguments isotopiques (Sr, Ar) et géochimie des éléments en traces. - INSU - Institut national des sciences de l'Univers Access content directly
Theses Year : 1976

No title

L'ORIGINE ET L'HISTOIRE DE LA SÉRIE SPILITIQUE D'ERQUY (Côtes du Nord). Arguments isotopiques (Sr, Ar) et géochimie des éléments en traces.

François Martineau
  • Function : Author
  • PersonId : 923674

Abstract

No abstract
La série spilitique d'Erquy, située en Bretagne septentrionale, était considérée classiquement, depuis Ch„ BARROIS (1895-1932-193f) , comme le stratotype du Briovérien inférieur (Graindor, 1957 ; Cogné, 1962). L'âge ordovicien inférieur obtenu sur cette série par la méthode rubidium strontium en isochrone de roches totales a été interprété comme celui de 1'épanchement volcanique (Vidal et al., 1971 ; Auvray et al.,,1972). La signification de cet âge a été contestée (Brown et Roach, 1972), mais confirmée par la micropaléontologie (Deunff et al., 1973). Elle pose le problème d'une tectonique calédonienne dans ces régions, qui serait responsable de la verticalisation de cette série, dans la mesure où celle- ci est recouverte en discordance par les grès rouges d'Erquy et de Fréhel (ceux-ci étant rapportés au Dévonien inférieur et moyen. Cogné, 1963 ; Bonhomme et al., 1966). Au centre du débat se trouve le problème de la paragenèse spilitique qui est considérée, ici, comme primaire (Auvray, 1969 ; Auvray et Hameurt, 1971, 1973, 1974) ou d'origine métamorphique (Brown et Roach, 1972). A ces questions, d'ordres pétrographique, géochimique, géochronologique et d'histoire régionale, il nous est apparu que deux approches nouvelles, la méthode potassium - argon et la gêochimie des éléments en traces, étaient en mesure d’apporter des éléments de réponse. En effet, les premières mesures obtenues par la méthode K-*Ar (Leutwein, 1968) laissaient entrevoir l'existence d'excès d’argon radiogénique, ce qui présentait le double intérêt de confirmer le caractère primaire de la paragenèse et 5.'analyser ce volcanisme à la lumière des études récentes sur l'argon magmatique des basaltes océaniques. D'autre part, la géochimie des éléments en traces peu mobiles, en particulier des terres rares, permettait d'envisager une meilleure connaissance, non seulement de la nature et de l'origine du magma de ces spi- lites, mais aussi de la position géotectonique de ce volcanisme ordovicien.
Fichier principal
Vignette du fichier
Francois MARTINEAU - 1976.pdf (8.02 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-01757921 , version 1 (04-04-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01757921 , version 1

Cite

François Martineau. L'ORIGINE ET L'HISTOIRE DE LA SÉRIE SPILITIQUE D'ERQUY (Côtes du Nord). Arguments isotopiques (Sr, Ar) et géochimie des éléments en traces.. Géochimie. Université de Rennes 1976. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-01757921⟩
103 View
215 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More