Biominéralisation vs Organominéralisation: Comparaison des processus de minéralisation dans la matière organique, vivante et "morte" - INSU - Institut national des sciences de l'Univers Access content directly
Conference Papers Year : 2004

Biominéralisation vs Organominéralisation: Comparaison des processus de minéralisation dans la matière organique, vivante et "morte"

Abstract

Les dépôts sédimentaires et les organismes fossilisés offrent de nombreux modèles où des minéralisations – essentiellement carbonatées et phosphatées - se développent au sein de matières organiques (m.o.) mortes ("Organominéralisation"1). L'observation au cryo-MEB (microscope électronique permettant l'observation de m.o. hydratées2) a montré que les minéraux néoformés se forment dans une étroite relation géométrique avec la structure de la m.o. Ceci exclut que la minéralisation soit le fait exclusif de populations bactériennes se développant aux dépens des constituants organiques en voie de décomposition, même si le métabolisme de ces populations a un rôle cardinal dans l'acquisition de la composition ionique des solutions en contact avec les constituants organiques.

Domains

Geochemistry
Fichier principal
Vignette du fichier
CDCc35.pdf (12.96 Ko) Télécharger le fichier

Dates and versions

hal-00089142 , version 1 (10-08-2006)

Identifiers

  • HAL Id : hal-00089142 , version 1

Cite

Jean Trichet, Christian Défarge, Xavier Bourrat. Biominéralisation vs Organominéralisation: Comparaison des processus de minéralisation dans la matière organique, vivante et "morte". 8èmes Journées Nat. Etude Sols, 2004, Bordeaux, France. ⟨hal-00089142⟩
191 View
297 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More