Comment la monazite peut enregistrer et préserver l’âge d’événements métamorphiques successifs de haut grade : l’exemple des métapélites à Grt-Ky du Rhodope Central (Bulgarie, Grèce) - INSU - Institut national des sciences de l'Univers Access content directly
Conference Papers Year : 2014

Comment la monazite peut enregistrer et préserver l’âge d’événements métamorphiques successifs de haut grade : l’exemple des métapélites à Grt-Ky du Rhodope Central (Bulgarie, Grèce)

Valérie Bosse
Amélie Didier
  • Function : Author
Pierre Gautier
  • Function : Author
  • PersonId : 896698
Zlatka Cherneva
  • Function : Author
Milena Georgieva
  • Function : Author
Ianko Gerdjikov
  • Function : Author

Abstract

Le faible taux de diffusion du Pb dans la structure cristalline de la monazite, même à température élevée, en fait un géochronomètre robuste susceptible de préserver les âges d’événements métamorphiques successifs. Nous présentons des données texturales, chimiques et des âges U-Th-Pb in situ dans les monazites des métapélites à Grt-Ky des zones de cisaillement de Chepelare (Bulgarie) et Nestos (Grèce) dans le Rhodope central. Les échantillons étudiés ont subi deux épisodes de métamorphisme à haute température : le premier est responsable d’une fusion partielle anhydre dans le faciès des granulites au Mésozoïque, le second implique une fusion partielle hydratée au Cénozoïque. Une déformation ductile intense en présence de fluides est visible dans la majorité des échantillons. La monazite est présente dans la matrice foliée ainsi qu’en inclusion dans le grenat et le disthène. Les monazites de la matrice présentent des évidences de dissolution-recristallisation en présence de fluides. La majeure partie des grains est formée de domaines pauvres en Y donnant des âges entre 115 et 165 Ma. Des domaines riches en Y présentant des âges cénozoïques forment les bordures des grains matriciels ou de petits grains satellites entourant les grains mésozoïques. Les monazites cénozoïques cristallisent au dépend des monazites mésozoïques et incorporent simultanément l’Y provenant de la dissolution partielle du grenat. Dans les deux zones de cisaillement, la croissance des monazites cénozoïques est datée à 36 Ma. Des âges identiques ont été obtenus dans les leucosomes et pegmatites des gneiss migmatitiques environnants indiquant que les fluides responsables de la précipitation des monazites cénozoïques provenaient probablement de la cristallisation de liquides anatectiques adjacents. Ces résultats montrent l’efficacité des processus de dissolution-précipitation dynamique qui favorisent la cristallisation d’une nouvelle génération de monazite pendant la déformation à 36 Ma.

Domains

Earth Sciences
No file

Dates and versions

insu-01080848 , version 1 (06-11-2014)

Identifiers

  • HAL Id : insu-01080848 , version 1

Cite

Valérie Bosse, Amélie Didier, Pierre Gautier, Zlatka Cherneva, Milena Georgieva, et al.. Comment la monazite peut enregistrer et préserver l’âge d’événements métamorphiques successifs de haut grade : l’exemple des métapélites à Grt-Ky du Rhodope Central (Bulgarie, Grèce). 24 ème Réunion des sciences de la Terre 2014, Oct 2014, Pau, France. ⟨insu-01080848⟩
89 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More