A new species of Lapparentophis from the mid-Cretaceous Kem Kem beds, Morocco, with remarks on the distribution of lapparentophiid snakes - INSU - Institut national des sciences de l'Univers Access content directly
Journal Articles Comptes Rendus. Palevol Year : 2019

A new species of Lapparentophis from the mid-Cretaceous Kem Kem beds, Morocco, with remarks on the distribution of lapparentophiid snakes

Une nouvelle espèce de Lapparentophis du Crétacé moyen des Kem Kem, Maroc, et remarques sur la distribution des serpents lapparentophiidés

Romain Vullo
Connectez-vous pour contacter l'auteur

Abstract

Two isolated trunk vertebrae from the ?uppermost Albian–lower Cenomanian Kem Kem beds of Morocco are described and assigned to Lapparentophis, an early snake genus known from coeval deposits in Algeria. The Moroccan specimens represent a new species, Lapparentophis ragei, which can be distinguished from the type and only known species, Lapparentophis defrennei, by its smaller size, its more elongate vertebrae, the presence of parazygosphenal foramina, and paradiapophyses extending anteroventrally closer to the cotyle. The discovery of Lapparentophis in the Kem Kem beds adds to the relatively diverse snake assemblage previously reported from this formation and extends the geographical range of the genus. The distribution of Lapparentophis and lapparentophiid-grade (?lapparentophiid) snakes is discussed. This poorly known family of terrestrial snakes seems to be restricted to the latest Albian–early Cenomanian of North Africa, with the exception of Pouitella from the early–middle Cenomanian of France. As for many other vertebrate taxa of this period, this distribution is consistent with a dispersal event from Africa to the western part of the European archipelago.
Deux vertèbres dorsales provenant de l’Albien terminal–Cénomanien inférieur des Kem Kem (Maroc) sont décrites et attribuées à Lapparentophis, un serpent basal connu dans des dépôts équivalents en Algérie. Les spécimens marocains représentent une nouvelle espèce, Lapparentophis ragei, qui diffère de la seule autre espèce connue, Lapparentophis defrennei, par sa plus petite taille, ses vertèbres plus allongées, la présence de foramens parazygosphéniens et des paradiapophyses plus rapprochées antéroventralement du cotyle. La découverte de Lapparentophis dans les Kem Kem accroît la diversité de l’assemblage de serpents déjà décrit dans ces niveaux et étend la distribution géographique du genre. La distribution de Lapparentophis et des serpents de grade lapparentophiidés (? Lapparentophiidae) est discutée. Cette famille de serpents terrestres, qui demeure mal connue, semble être restreinte à l’Albien terminal–Cénomanien inférieur d’Afrique du Nord, à l’exception de Pouitella du Cénomanien inférieur–moyen de France. Comme pour de nombreux autres groupes de vertébrés, cette distribution est en accord avec l’existence d’une migration depuis l’Afrique vers la partie occidentale de l’archipel européen.
Fichier principal
Vignette du fichier
Vullo-CRPalevol-2019.pdf (1.11 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Publication funded by an institution
Loading...

Dates and versions

insu-02317387 , version 1 (19-06-2020)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

Cite

Romain Vullo. A new species of Lapparentophis from the mid-Cretaceous Kem Kem beds, Morocco, with remarks on the distribution of lapparentophiid snakes. Comptes Rendus. Palevol, 2019, 18 (7), pp.765-770. ⟨10.1016/j.crpv.2019.08.004⟩. ⟨insu-02317387⟩
87 View
121 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More